Les ateliers

Les rituels mathématiques en pratique 2

Le rituel se fait en plusieurs étapes, toujours dans le même ordre.

A. le rituel Chrono-Matou

1. Présentation d’un personnage, et de ce que nous allons apprendre avec lui.

2. Dénombrer

On présente une ou plusieurs cartes pendant 1 ou 2 secondes. Puis on demande aux enfants ce qu’ils ont vu.

Avec Range-Tout -Matou on met en évidence le fait que l’on peut organiser ce que l’on voit :

ballonballon2

Il y a 5 ballons (on peut additionner 3 plus 2)

papillonCombien de papillons? Combien d’ailes de papillon? 4 ailes c’est 2 paires d’ailes ….

3. Estimer une quantité

On montre rapidement une carte, les enfants donnent une réponse la plus proche possible de la réponse exacte .Puis on compte en mettant en évidence la stratégie de comptage (compter un à un , compter en même temps que l’on montre l’objet, compter « en ligne », bref s’organiser pour éviter d’en oublier ou d’en compter un plusieurs fois. Les estimations des enfants (notées sous la frise numérique de la classe) permettent de discuter autour des diverses réponses (qui était le plus proche? C’est plus ou c’est moins? …c’est plus grand ou plus petit?..c’est 1 de moins..)

fleurs

4. Comparer : On montre deux cartes l’une après l’autre , puis ensemble . On demande aux enfants de dire ce qu’ils ont vu sur une carte et sur l’autre, et on demande sur quelle carte il y avait le plus….ou le moins….Combien de plus? (ou de moins?)

patinettespatinettesb

5. Résoudre un problème : Ce sont des petits énoncés mettant en scène les personnages des Mathé Matous. Et dont la résolution est mise en évidence grâce à l’ajout (ou le retrait) d’un calque.

Exemple d’énoncé: « Pour fêter l’anniversaire de Compte-Tout-Matou, les chats ont planté 2 Bougies sur le gâteau.

gateau2Mais ils en ont oublié 2, qu’il faut ajouter. Combien de bougies va-t-il y avoir sur le gâteau?

On vérifie les réponses en faisant visualiser l’opération (en mettant le calque).

gateau-calque

C’est l’étape qui me paraît la plus intéressante.  Ayant  travaillé dans de nombreuses écoles, j’ai pu constater lors des analyses des évaluations nationales de cycle 2 et 3 , que la résolution de problèmes était un point « sensible » sur lequel on obtenait régulièrement de mauvais résultats, et qui amenait les équipes à se questionner sur leurs pratiques et la manière de remédier à ces difficultés. Peut-être que l’une des solutions se trouve ici : dans la résolution précoce et quasi quotidienne  de problèmes, ainsi que  dans la visualisation de l’action et de sa conséquence.

 

B. Le rituel Problé-Matou (deuxième rituel de la semaine)

1. Les enjeux du rituel

2. Identifier des transformations numériques:

On montre deux cartes l’une après l’autre et on demande ce qui a changé. Très rapidement on obtient (de la part de la quasi totalité des enfants) une réponse de ce  type : D’abord il y avait ..et ensuite il y avait ………… et on demande alors : qu’est-ce qui s’est passé? réponse: on a ajoutéon a enlevé…Les quantités, et transformations sont montrées sur les doigts, puis notées sous forme d’addition ou de soustraction au tableau.

gateau

« D’abord il y avait 4 bougies, puis on a enlevé 1 bougie et il en reste 3 »

4 – 1 = 3

3. Identifier des transformations et conservations géométriques

symetriePendant cette phase on fait beaucoup de topologie : gauche/droite, haut/bas, on introduit du vocabulaire savant : symétrique, horizontal/vertical, volume, cube/carré, cylindre/disque ,rotation , etc. On observe ce qui a changé et ce qui est pareil.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on Pinterest
Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *