Ressources pédagogiques

Par thème

La culture au petit déjeuner

Le petit déjeuner, ce moment où tu émerges tranquillement en mangeant tes céréales et en lisant 50 fois de suite la composition de ton jus d’orange et son apport en calories…..Car oui, c’est vrai, le matin tu n’aimes pas parler, mais tu as pourtant besoin d’occuper ton esprit ( ou est-ce lui qui s’occupe tout seul?).

John, papa et maître d’école, a pensé à toi. En fait il a d’abord pensé à son fils, puis à ses collègues qui pourraient en avoir besoin pour leurs enfants et  c’est moi qui ai pensé à toi. 🙂

“Je partage donc ici le travail de John Durili, dont j’admire l’idée lumineuse: le carré culturel
Des feuilles au contenu hautement intéressant à coller au dos du paquet de céréales :

carré culturel 7

carré culturel 6

 

carré culturel 5

carré culturel 4

carré culturel 3

carré culturel2

carré culturel 1

 

carré culturel 9

 

carré culturel 10

 

carré culturel 11

carré culturel 12

carré culturel 13

 

carré culturel 14

Carré culturel 15

carré culturel16
carré culturel 17

Dessin guidé : autour d’Halloween

Pour cette nouvelle période 2 j’ai prévu une séance de Phonologie quotidienne en fin de matinée, or je souhaite la faire en 1/2 groupe. Du coup, pour occuper les autres dans le calme et en autonomie j’ai mis en place des parcours de puzzles, pâte à modeler et dessins guidés.

Voici les premiers modèles de dessins guidés:

(Cliquez sur les images pour visualiser et enregistrer les PDF associés)

dessins guidés 1 

dessin-guide-2

dessin-guide-4

dessin-guide-3

A suivre!

Le corps humain

Situation : Première période ( septembre/octobre) – Classe de Grande section de maternelle ( 5 ans), 23 élèves – une maîtresse et une ATSEM très compétente (peut prendre en charge un atelier dirigé sans souci)

J’ai décidé de vous présenter ma séquence dans son intégralité tant j’ai été bluffée par son efficacité auprès de mes élèves.
Vous savez ce que c’est, on démarre sur un sujet, et on ne sait jamais jusqu’où il va nous mener.

Comment se fait-il que tout ne soit pas écrit d’avance? Et bien tout simplement parce qu’on ne peut prévoir les réactions de nos élèves et où va se porter leur intérêt.

Ayant des élèves avec un déficit important de vocabulaire, je décide de commencer mon programme en découverte du monde par le corps humain.
Nous commençons donc par des jeux où il s’agit de montrer une partie du corps ( montrer la même que la maîtresse, montrer la partie désignée sur une affiche représentant un enfant, montrer en nommant, montrer la partie nommée ( mais plus montrée). Pour les enfants ne possédant pas ce vocabulaire cela fait beaucoup de mots, on continuera donc ces activités aux prochaines périodes.

Nous en profitons pour faire des séances autour de la comparaison et identifications de mots, ce qui nous permet de nommer à nouveau un maximum de parties du corps.

Atelier dirigé, groupe de 5/6 élèves : L’enfant prend une étiquette , il cherche le même mot sur l’affiche au tableau, quand il l’a trouvé il en déduit le mot écrit (validation par la maîtresse), puis vient placer l’étiquette au bon endroit sur l’affiche posée sur la table.
Atelier dirigé, groupe de 5/6 élèves: Les enfants identifient les articulations sur leur corps ensuite sur le dessin en collant une gommette. Bien entendu on nomme l’articulation, on répète en faisant bouger l’articulation en question. Ensuite on va chercher sur le modèle affiché le modèle du mot pour coller l’étiquette sur le dessin.

Atelier dirigé : 4 élèves maximum ( afin de pouvoir aider à la réalisation mais aussi pour pouvoir sans arrêt réutiliser le vocabulaire : “Place le bras d’abord, l’avant bras ensuite…comment s’appelle cette partie du corps? …”)
On peut réaliser un pantin avec n’importe quel support imprimé cependant celui-ci (venant du kit pandacraft pour la classe) a quelque chose en plus comme vous le verrez plus loin dans la séquence.
Comme nous étions en octobre et que nous étions sur les sorcières et autres monstruosités, c’est tout naturellement que nous avons dérivé sur l’étude du squelette.
Avant de commencer je leur ai demandé de représenter les os, le squelette:
Beaucoup n’avaient qu’une très vague idée, voire pas d’idée du tout, un seul élève a pu montrer qu’il avait des connaissances dans ce domaine:
Nous avons commencé par observer des squelettes d’animaux grâce à cet excellent livre :

Anim’OS de Florence Guiraud et Judith Nouvion

Les enfants ont tout de suite accroché. Le livre montre d’abord la morphologie de l’animal ,ensuite on soulève un volet et on voit son squelette. Il y a beaucoup d’animaux différents et les enfants se réjouissent de leurs découvertes. Ils ont d’abord remarqué les endroits où il n’y avaient pas d’os : dans les oreilles par exemple, ou dans les bois du cerf.
Ensuite, je les ai guidés pour qu’ils repèrent les ressemblances. Pour les aider à les identifier je leur ai donné progressivement le vocabulaire ( crâne, colonne vertébrale, cage thoracique, bassin, pattes avant , pattes arrières). Nous avons pu observer ainsi que beaucoup d’animaux étaient construits sur ce modèle, mais certains n’avaient pas de pattes , ou pas de cage thoracique.
Les enfants ont eu beaucoup de choses à dire sur le squelette de chauve-souris notamment, et ont fait plein de remarques très intéressantes.

Nous avons poursuivi notre séquence par l’étude du pantin, les enfants n’avaient pas remarqué que s’y cachait une surprise…
En effet en utilisant le petit filtre rouge on voit apparaître le squelette.
Les enfants se sont émerveillés : “Oh! le crâne!” “Oh! il n’y a pas de squelette dans la queue de cheval!” Oh! La cage thoracique!”….
Et ainsi de suite, ils ont tout de suite compris ce qu’ils voyaient et ont pu le nommer, c’était magique!
Ensuite certains ont commencé à découvrir des anomalies…. Il y a en effet 3 os cassés à découvrir.
Les enfants sont rentrés à la maison avec leur pantin le jour même afin de pouvoir montrer tout ça ( et réactiver leur mémoire) à leurs parents, frères, soeurs…. Ils étaient ravis!
Nous avons terminé la séquence en regardant des radios. Et en reconstituant un squelette humain dans le cahier de découverte du monde ( chaque enfant a pu dicter à un adulte (moi ou ATSEM) tout ce qu’il savait désormais sur le squelette. Tous les enfants ont su restituer le vocabulaire à l’exception de 2 enfants, l’un ayant un énorme déficit de vocabulaire en général, et un autre n’ayant pas compris du tout l’ensemble de la séquence ( a parlé de “monstre” pour désigner le squelette et a commencé à raconter une histoire quand on lui a demandé de nommer les différentes parties du squelette, ce qui a permis de confirmer qu’il n’apprenait rien des situations de groupe; des aides sont envisagées pour cet enfant).